Masque à soudure

Écrit par les experts Ooreka

Le masque à soudure, l'équipement indispensable.

Masque de protection

Le soudage est une opération délicate dès lors qu'il y a élévation importante de la température et production de lumière vive, le masque de soudure permet de limiter les risques.

Mais, la soudure à l'arc électrique y ajoute la présence de courant et les différents procédés de protection gazeuse amènent en plus la manipulation et le dégagement de gaz qui nécessitent une protection soudure.

La protection minimale du masque à soudure

Le masque de soudure n'est pas qu'un simple support de verres plus ou moins filtrants. La soudure expose toujours le visage du soudeur à des risques multiples :

  • Rayonnement thermique : brûlure de la peau, lésions externes de l'œil causées par la chaleur.
  • Rayonnement optique :
    • rayonnements visibles : fort éclat lumineux,
    • rayonnements invisibles : UV et infrarouges.
  • Risques divers :
    • lésions causées par des éclats et poussières,
    • bruit excessif.

La protection minimale du soudeur doit donc protéger le visage de ces principaux risques :

  • Les lunettes de soudeur qui ne protègent que les yeux doivent rapidement être remplacées par un masque à soudure dès lors que la soudure utilise des appareils puissants.
  • Le risque d'inhalation de fumées, vapeurs et gaz peut être également prévenu par un masque à soudure à protection maximale.

Les différents types de masque

Le masque de soudure doit être adapté aux travaux de soudure à réaliser, car chaque travail de soudure ne présente pas le même risque.

Il est préconisé pour toute soudure au fer le port de lunettes de protection, mais pour chaque soudure à la flamme ou à l'arc, un masque de protection est requis :

  • Soudure à la flamme, chalumeau oxygène-acétylène : masque passif, masque léger en thermoplastique à écran en verre filtrant.
  • Soudure à l'arc électrique (MMA, MIG-MAG, TIG) : masque actif, masque électro-optique en polyester chargé de fibre de verre à écran électronique à cristaux LCD et filtre respiratoire intégré.
  • Soudure à l'arc électrique (MMA, MIG-MAG, TIG) avec dégagement de gaz incommodant : masque ventilé, masque actif électro-optique équipé d'un système autonome de ventilation.

Le masque passif

Simple écran porté à la main grâce à une poignée de type « face-à-main », ou masque pivotant maintenu par un serre-tête, le masque passif doit être :

  • le plus léger possible,
  • souple, mais résistant à la chute et aux chocs,
  • résistant à la chaleur,
  • d'un prix modéré.

La monture

Le matériau du masque passif est soit du cuir soit une matière plastique résistant à au moins à 100 °C de chaleur.

La norme à appliquer pour la monture du masque : EN 166.

Le marquage de la monture :

  • À : résistance à un impact à haute énergie,
  • B : résistance à un impact à énergie moyenne,
  • F : résistance à un impact à faible énergie,
  • S : robustesse augmentée.

Les verres

Les verres de protection sont des lentilles traitées de façon à filtrer les rayonnements optiques tout en protégeant des chocs. Les lentilles sont classées selon leurs performances et marquées d'un sigle.

Les normes des lentilles :

  • EN 166 pour les conditions de base,
  • EN 169 pour les verres de soudage,
  • EN 170 pour la filtration des ultras violets,
  • EN 171 pour la filtration des infra rouges,
  • EN 175 pour la protection des yeux pendant le soudage.

Le marquage des lentilles : X - Y.Z L O I R

X Y.Z L O I R
Type de filtre
  • UV :
    2 ou 3
  • IR :
    4
  • Solaire :
    5 ou 6
  • Soudage :
    4 à 7
Niveau de protection (graduation)
  • UV :
    1.2 à 5
  • IR :
    1.2 à 10
  • Solaire :
    1.1 à 4.1
  • Soudage :
    4 à 14
    • flamme :
      4 à 7
    • oxycoupage :
      5 à 7
    • arc :
      > 7
Lettre d'identi-
fication du fabricant
Classe optique :
  • 1 :
    utilisation continue
  • 2 :
    utilisation moyenne
  • 3 :
    utilisation occasionnelle
Résistance à l'impact :
  • A :
    impact haute énergie
  • B :
    impact moyenne énergie
  • F :
    impact basse énergie
  • S :
    robustesse augmentée
Éventuellement :
  • 8 : résistance à l'arc électrique par court-circuit
  • 9 : anti-adhérence aux métaux en fusion
  • K : résistance à l'abrasion
  • N : résistance à l'embuage
  • T : résistance aux températures extrêmes (-5°C à +55°C)

Le masque actif

Véritable casque enveloppant la tête du soudeur, le masque actif est en polyester renforcé de fibre de verre et équipé :

  • d'un dispositif électro-optique calculant électroniquement la quantité de lumière que peuvent recevoir les yeux du soudeur,
  • le plus souvent d'un filtre respiratoire destiné à éviter l'inhalation de poussières et de résidus de fumées,
  • d'un dispositif d'atténuation acoustique limitant les risques de dommages auditifs.

L'écran électro-optique

Dispositif à capteur LCD (cristaux liquides) alimenté par une simple pile qui règle automatiquement la lumière en assombrissant l'écran en cas de lumière vive puis en l'éclaircissant à l'arrêt de la source lumineuse pour s'adapter en permanence à la tâche en cours.

L'écran électro-optique se caractérise par :

  • le temps de commutation de la position claire à la position sombre (de l'ordre du vingt millième de seconde),
  • le temps de commutation de la position sombre à la position claire (de l'ordre de la fraction de seconde),
  • la norme de protection optique : CE EN 379.

Le masque ventilé

C'est un masque électro-optique équipé d'un dispositif autonome de ventilation porté en harnais dorsal ou à la ceinture.

L'air extérieur est aspiré dans le dos du soudeur plus bas que la hauteur de travail, filtré par plusieurs filtres à particules, vapeurs et gaz, puis conduit dans le masque qui est étanche à l'air extérieur.


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !