Sommaire

  • Principe du poste à souder gaz
  • Descriptif du poste à souder gaz
  • Les usages du poste à souder gaz (autogène)

Le poste à souder gaz : la soudure sur bouteille classique.

Principe du poste à souder gaz

Homme soude moto

Le principe du poste à souder gaz est de provoquer le mélange automatique d'un gaz facile à se procurer, le butane ou le propane, avec l'air ambiant qui une fois enflammé sur une torche déportée permet d'obtenir une flamme réglable jusqu'à 1 500 °C environ avec beaucoup plus de puissance et pendant plus longtemps qu'une lampe à souder.

Il existe toutefois des postes à souder oxygaz qui emportent une bouteille d'oxygène en plus de la bouteille de gaz. L'oxygène augmente la combustion et donc la température de soudage.

Descriptif du poste à souder gaz

  • Le poste à souder aéro-gaz : sur une bouteille de gaz classique (butane ou propane, toutes tailles de bouteilles) est raccordée une torche chalumeau à becs interchangeables.
  • Le poste à souder oxygaz :
    • Équipé généralement d'un chariot de transport il utilise deux bouteilles de gaz, l'une d'oxygène et l'autre de gaz butane ou propane.
    • Les deux bouteilles alimentent une torche chalumeau à becs interchangeables.

L'énergie du poste à souder gaz

L'énergie du poste à souder gaz est produite par la combustion simultanée des deux gaz, l'oxygène de l'air comme comburant et le butane ou le propane comme carburant produisant une flamme après allumage sur le chalumeau (torche).

L'apport supplémentaire d'oxygène du poste oxygaz améliore ses performances par rapport au poste à souder aéro-gaz.

Le raccordement au chalumeau (torche) est assuré par un (aéro-gaz) ou deux tuyaux souples (oxygaz) raccordés chacun au détendeur débitmètre de sa bouteille.

  • L'oxygène est transporté par le tuyau BLEU.
  • Le butane ou propane est transporté par un tuyau ORANGE.

La torche du poste à souder gaz

La torche est un chalumeau qui assure le mélange de l'oxygène et du gaz butane ou propane et qui contrôle également le débit du mélange. Le chalumeau est raccordé aux bouteilles par des tuyaux souples (attention au respect des couleurs) branchés sur les débitmètres après détendeur.

Le chalumeau est équipé d'une buse qui est un embout caractérisé par sa forme plus ou moins étroite permettant des travaux plus ou moins fins.

Les usages du poste à souder gaz (autogène)

La torche du chalumeau du poste à souder gaz produit environ 1 500 °C.

Cette température associée à la maniabilité de la torche légère permet de nombreuses opérations de bricolage et la brasure ou le soudobrasage avec métal d'apport ( baguettes à souder) y compris en position verticale ou renversée des tôles et tubes de même matière dont l'épaisseur reste inférieure ou égale à 5 mm.

La nécessité d'utiliser un métal d'apport autorise surtout la brasure, mais aussi le soudo-brasage sur :

  • la soudure zinc,
  • la soudure plomb,
  • la soudure étain,
  • la brasure avec comme métal d'apport du plomb, du zinc ou de l'étain.

Le poste à souder oxygaz autorise en plus la soudure de petites pièces de cuivre et d'acier amis on lui préfère bien souvent le chalumeau oxygène acétylène plus performant.

La lampe à souder est un poste à souder gaz compact et léger.

Aussi dans la rubrique :

Types de poste à souder

Sommaire

Choisir un poste à souder à l’arc

Poste à souder TIG Poste à souder MIG-MAG Poste à souder à l'arc Poste à souder inverter

Choisir un poste à souder à la flamme

Poste à souder au gaz Chalumeau oxygène acétylène Lampe à souder

Choisir un poste à souder au fer

Fer à souder Station de soudage