Station de soudage

Écrit par les experts Ooreka

La station de soudage : la soudure régulée des assemblages délicats.

Station de soudage

La soudure au fer et la soudure à l'arc n'exposent pas les matériaux à souder à une flamme directe par opposition à la soudure à la flamme.

La soudure au fer sert à la brasure et au soudage de métaux à très bas point de fusion.

Principe de la station de soudage

Le principe du soudage au fer est le plus simple puisqu'il s'agit de chauffer une pointe (la panne) et de mettre cette panne en contact avec un métal pour provoquer sa fusion.

La station de soudage autorise un contrôle permanent et un réglage précis de la température du fer de 150 °C jusqu'à 500° C.

Descriptif de la station

Sur la station de soudage, un fer à souder est alimenté en électricité par une station de régulation modulant et contrôlant la température du fer en permanence grâce à un rhéostat.

Le fer est de type classique avec panne interchangeable et poignée isolante dans laquelle est noyée la résistance. La résistance est alimentée par la station via un cordon électrique.

L'énergie de la station de soudage

La station de soudage est alimentée en permanence sur courant secteur par un cordon électrique. Sa puissance est d'environ 50/60 W.

La panne de la station de soudage

Identique au fer à souder, la panne d'une station de soudage est une sorte de pointe dont une extrémité est maintenue contre la résistance chauffante et dont l'autre extrémité est taillée selon le type de travail plus ou moins fin à effectuer.

Il existe de nombreuses formes de pannes en pointe, en biseau, plate, simple ou double...

Les pannes en cuivre électrolytique massif recouvert de fer, nickel et chrome sont à privilégier pour leur facilité de nettoyage et leur durée de vie.

Les usages de la station de soudage

La station de soudage est principalement utilisée pour la soudure à l'étain (brasure en fait) de composants électroniques, mais sa capacité de réglage du fer de 150° à 500 °C et sa régulation permettent de l'utiliser pour la chauffe et le formage des plastiques :

  • la soudure plomb,
  • la soudure étain,
  • la brasure avec comme métal d'apport du plomb, de l'étain additionné éventuellement d'argent.

Le métal d'apport est de l'étain additionné ou non de plomb ou d'argent qui est distribué sous forme de bobines de fil d'étain de différents diamètres selon le travail à réaliser.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JR
jean-andré rognone

vente et conseil de produits d'entretien et de nettoyage professionnel | nettoyer la maison

Expert

josias georges bessike

ingénieur construction et sciences du bois | artcambois

Expert

jacques scholtes

expert en bÂtiment (pose menuiserie) | expertise technique batiment

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !